Home Curiosités Immobilières Maison en verre dans la forêt de Madrid.

Maison en verre dans la forêt de Madrid.

Select your language: es

L’architecture ne cesse de nous surprendre avec des projets résidentiels spectaculaires, tels que le Pavillon Caché dans la forêt de Madrid (Espagne).

Cette maison en verre, adaptée au propriétaire, a été élevée dans une clairière et est intégrée en harmonie avec l’environnement.

Le Pavillon Caché est une maison entièrement vitrée créée par le bureau Penelas Architects, située dans la seule clairière d’une forêt de la ville de Las Rozas à Madrid (Espagne).

C’est une maison unique, « conçue pour la méditation et la retraite », souligne ses créateurs.

José Luis Esteban Penelas, directeur du bureau d’architecture et professeur à l’Université Européenne de Madrid (UEM), met en valeur ce projet achevé en 2016, « qui a pris beaucoup de temps ».

La maison de 70 mètres carrés est situé sur un terrain de 6.900 mètres et est entourée uniquement par la nature.

« On a réussi à intégrer la maison dans la nature qui l’entoure, en respectant totalement l’environnement naturel », souligne le directeur du bureau d’architecture.

Un exemple de cette connexion est l’inclinaison du mur arrière de la propriété, où un espace a été laissé à un chêne de 220 ans.

La propriété est divisée en rez-de-chaussée, composée d’une chambre, d’un dressing et d’une salle de bain; et un étage élevé qui abrite un salón, une salle à manger et une cuisine, ainsi qu’une toilette et une terrasse.

Enfin, la maison dispose d’un sol couvert avec un belvédère et un solarium.

Au-delà du verre, l’élément prédominant de la construction, le matériau choisi pour réaliser la structure de la maison a été l’acier.

« On veut que la maison soit comme des arbres et soit transformée avec le temps. Par conséquent, on a choisi l’acier, qui a commencé à être noir au début des travaux et qui a maintenant, après oxydation, a une couleur rougeâtre », explique M. Penelas.

Par contre, le verre utilisé pour les murs est transparent.

« On veut que la propriété donne le sentiment d’être complètement intégrée dans la nature, on veut qu’elle devienne une caverne transparente ».

Pour le bain et les zones plus intimes, un verre opale a été utilisé. C’est un cristal blanc qui reflète les arbres comme s’il s’agissait d’un miroir.

Dans le cadre de la décoration intérieure de la maison, on trouve du bois de cerisier.

« Ce type d’élément donne à la maison une sensation de chaleur », souligne Penelas.

En outre, il ajoute que l’architecture métaorganique a été utilisée dans ce projet (philosophie qui favorise l’harmonie entre l’habitat humain et le monde naturel).

« On voulait aller au-delà de l’architecture actuelle », explique l’architecte.

Une autre caractéristique unique du projet du Pavillon Caché concerne les cheminées de toit, qui ne sont pas des conduits de ventilation, comme le précise le directeur du bureau, sont des systèmes de captation solaire qui réfléchissent la lumière à l’intérieur de la maison.

Les cheminées du toit sont la solution que les architectes ont trouvée pour faire face à la hauteur des arbres, ce qui a enlevé beaucoup de luminosité à la maison.

Source: elmundo.es / Images: imagensubliminal.com

Daniel Costa Lerena

Author and Editor.

Comments are closed.

Check Also

L’hôtel fantasmagorique à Metz (France).

Select your language: Philippe Starck conçoit un hôtel « fantasmagorique » avec une maison…